Service d'aide humanitaire de la Commission européenne français (fr) Deutsch (de) English (en)español (es) português (pt)

From CiSocH
Jump to: navigation, search

Historique

Le Service d'aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO) a vu le jour en 1992. Avec ECHO, l’action humanitaire occupe une place centrale dans [[UE coopération extérieure|l’action extérieure] de l’Union européenne. Celle-ci est le premier acteur de la planète en ce domaine.

Concrètement, ce sont 18 millions de personnes qui sont secourues chaque année grâce à une aide de ECHO, à travers plus de 200 partenaires (ONG, CICR, agences spécialisées des Nations Unies, en particulier HCR et PAM).

ECHO incarne la volonté de l'Union européenne d'améliorer l'efficacité de son aide face aux catastrophes naturelles ou face aux conflits sévissant dans les pays tiers et d’accentuer le caractère humanitaire de son action.

L’assistance d’ECHO est basée sur les principes d’humanité, de non discrimination et d’impartialité, qui lui confèrent une nature très différente des autres aides de la Commission européenne.

Mandat

Le mandat confié à ECHO par l’Union européenne Règlement (CE) n° 1257/96 consiste à porter assistance et secours d'urgence aux victimes de catastrophes naturelles ou de conflits en dehors de l'Union européenne. Cette aide est directement orientée vers les populations en détresse, sans distinction de race, de religion ou d'opinion politique.

Depuis 1992, ECHO a acheminé de l’aide d’urgence et de l’aide à la reconstruction dans des régions en crise de plus de 85 pays du monde en faisant appel à ses partenaires. Le budget annuel géré par ECHO est de plus de € 700 millions.

Activités apparentées

ECHO ne se limite pas à fournir de l’aide.

  • il réalise des études de faisabilité pour ses opérations humanitaires ;
  • il assure le suivi des projets humanitaires et met en place de mécanismes de coordination ;
  • il garantit une préparation préalable aux risques de catastrophes naturelles;
  • il fournit une assistance technique à ses partenaires ;
  • il sensibilise l'opinion publique aux problèmes humanitaires, en Europe et dans les pays tiers, par des actions menées directement par ECHO ;
  • il subventionne des initiatives d'études de réseaux et de formation dans le domaine humanitaire (NOHA).

Références