FARNET
Fisheries Areas Network

Good Practice Project

Des données plus précises sur la salinité et la température pour améliorer la collecte des huîtres plates

Country:
Region: 
Des ostréiculteurs du sud de la Bretagne ont installé une bouée munie d’une sonde multiparamètres haute fréquence pour mieux comprendre la fixation du naissain de l’huître plate, une ressource essentielle dans la région.

Description

Les huîtres se reproduisent en expulsant leurs œufs et spermatozoïdes dans l’eau, où se produit la fécondation. Il en résulte de petites larves, sur lesquelles un pied se forme après deux ou trois semaines, leur permettant ainsi de se « fixer » à une surface solide. On parle alors de « naissain ». Les huîtres restent ensuite fixées à ce support pendant leur croissance. En France, les deux principaux gisements d’huîtres plates sont la rade de Brest et la baie de Quiberon, toutes deux situées en Bretagne. Les stocks d’huîtres sauvages, la principale source de naissain permettant de cultiver cette espèce en captivité, sont de plus en plus menacés par le changement climatique et l’activité humaine, qui nuisent à la qualité de l’eau et entraînent d’importantes variations de température. La reproduction des huîtres est de moins en moins prévisible, et il est donc de plus en plus difficile de collecter le naissain en vue de la culture.

Des études menées localement par l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer, l'Ifremer, ont établi un lien entre les conditions environnementales, comme la température et la salinité, et la reproduction des huîtres, avec un impact direct sur la qualité et la quantité du naissain. Par conséquent, le Comité régional de la conchyliculture de Bretagne sud a soumis une proposition de projet en vue d’installer une bouée munie d’une sonde multiparamètres haute fréquence pour récolter des données sur ces différents éléments. Cette bouée instrumentée devrait leur permettre d’analyser les changements dans l’environnement naturel de l’huître et de déterminer le meilleur moment pour la collecte du naissain. Cela devrait permettre d’améliorer l’efficacité de la collecte du naissain et d’accroître la production d’huîtres.

Le GALPA Auray-Vannes a joué un rôle clé en soutenant la demande de financement au titre du DLAL, ainsi qu’en coordonnant les partenaires du projet. Cette bouée instrumentée est l’un des premiers dispositifs du genre en France mais, après ce premier contact avec cette nouvelle technologie, le secteur conchylicole envisage déjà de mesurer des paramètres supplémentaires, comme la chlorophylle et les polluants.

Results: 

La bouée a été installée en septembre 2018 dans une exploitation ostréicole de la baie de Quiberon. Elle n’a presque aucun impact environnemental car elle flotte au-dessus d’un fond marin déjà utilisé pour la conchyliculture. La sonde mesure la température et la salinité de la mer toutes les 20 minutes environ, et envoie les données à une plateforme en ligne deux fois par jour. Ces données peuvent être utilisées par toute la communauté conchylicole, ainsi que par les instituts de recherche participant au projet. Elles peuvent être converties en graphiques, que les conchyliculteurs et les chercheurs peuvent utiliser pour développer des modèles et améliorer leur connaissance de l’environnement.

Les données collectées durant 30 mois ont révélé que la salinité de la mer diminue après la pluie, lorsque le débit fluvial augmente. Cette information est utilisée par des projets régionaux, tels que FOREVER (Flat Oyster REcoVERy), un projet sur trois ans financé au titre d’un appel à l’innovation aquacole du FEAMP et visant à restaurer les stocks d’huîtres plates en Bretagne.

Transferability: 

Pour répliquer ce genre de projet, une bonne relation entre les aquaculteurs/conchyliculteurs et les chercheurs est nécessaire. Les données doivent être utiles pour tous les partenaires impliqués dans le projet, qui seront chargés d’entretenir le matériel et d’analyser les données. Les informations collectées peuvent être utilisées à fois pour protéger l’environnement et pour améliorer l’efficacité de la production.

Lessons & contribution to CLLD objectives: 

Enseignements : Pour que le projet ait un réel impact sur la communauté locale, il ne faut pas négliger la maintenance à long terme et le suivi des données. Tous les acteurs impliqués (conchyliculteurs, organisations scientifiques et laboratoires) doivent se mettre d’accord sur la procédure à suivre et les données à collecter. L’emplacement des dispositifs de mesure est particulièrement important afin de garantir une collecte correcte des données pertinentes et de minimiser l’impact sur l’environnement.

Contribution à l'objectif de DLAL : (c) renforcer et exploiter les atouts environnementaux des zones tributaires de la pêche et de l’aquaculture, y compris grâce à des actions d’atténuation du changement climatique.

Financement

Total project cost €17 554
FLAG grant €17 554
  • EU contribution (EMFF): €8 777
  • Public contribution (national): €8 777
Beneficiary contribution €4 388

Informations pratiques

Période de mise en oeuvre From mar 2018 to déc 2021
Bassins
Type de zone
Theme

Beneficiary

Comité Régional Conchylicole de Bretagne Sud

Détails de contact

Contacts du GALPA

Ms. Marion Mazodier
+33 2 22 76 03 59
France
Publication date: 
10/05/2021
PDF Version