Visit the new FARNET 2014-2020 website

Planification des activités d’un Réseau national pêche

Les réseaux nationaux (RN) jouent un rôle important pour faire le lien entre les FLAG, les différents acteurs du secteur de la pêche, et les administrations nationales et régionales associées au développement local des zones de pêche. Le RN letton facilite les échanges et les partages d’expérience entre les FLAG, mais aussi au sein du secteur de la pêche dans son ensemble.

Cet exemple de DLAL est également disponible en :

 

 

Le Réseau national letton de coopération Pêche a un champ d’activités plus large que la plupart des RN. En Lettonie, le secteur de la pêche et de l’aquaculture est très fragmenté et isolé. Le réseau réunit donc tous les acteurs du secteur, ainsi que les six FLAG du pays, afin de renforcer les liens entre eux, d’améliorer la communication, de promouvoir les bonnes pratiques et de soutenir le développement des zones de pêche.

Le secrétariat du Réseau se trouve au Centre de formation et d’animation rurale (l’organisation qui pilote également le réseau rural national). Ses activités sont basées sur un plan d’action général pour la période 2015-2020 et sur des plans de travail annuels (PTA), qui prennent en compte les besoins des acteurs de la pêche et les idées qu’ils avancent. Les priorités du RN sont notamment :

- le renforcement de l’efficacité économique du secteur de la pêche : ce volet inclut notamment l’organisation de séminaires et de visites d’étude en Lettonie et à l’étranger pour renforcer les capacités des acteurs de la pêche et faciliter l’échange d’expériences ;

- le développement d’entreprises, y compris la diversification des zones côtières et le développement de l’aquaculture à l’intérieur du pays ; le RN fournit du soutien et les conseils de ses experts (un expert en aquaculture et dix experts en développement des zones de pêche côtières), et travaille avec des jeunes pour développer des projets d’entreprise dans le secteur de la pêche ou de l’aquaculture ;

- la promotion de la pêche et de l’aquaculture, notamment à travers l’organisation d’une conférence annuelle, des publications et le développement des capacités des ONG du secteur de la pêche et des institutions publiques impliquées dans la pêche.

Le RN entretient des contacts réguliers avec les acteurs de la pêche et analyse en permanence leurs besoins (par ex. via un questionnaire annuel à tous les contacts de la base de données avant de développer un PTA). Il soumet les PTA à l’autorité de gestion pour approbation et rédige des rapports de suivi trimestriels. Il mène aussi des évaluations et autoévaluations.

Principales réussites : en sept ans, le RN a réussi à établir la confiance et à créer des synergies avec le secteur de la pêche et de l’aquaculture, généralement isolé, et leur a apporter de nouvelles compétences et expériences. Le RN associe ses membres à la prise de décision et propose un soutien sur mesure, ce qui lui a permis de s’imposer comme un partenaire digne de confiance et reconnu dans le développement des zones côtières. Le soutien fourni aux acteurs de la pêche leur a permis de participer au dialogue politique.

Transférabilité : la plupart des réseaux nationaux travaillent uniquement avec les FLAG. L’exemple letton montre qu’un RN peut atteindre un éventail plus large d’acteurs de la pêche. Il souligne aussi les efforts et ressources nécessaires pour mettre en place un tel système.

Enseignements : la performance du RN est améliorée par son approche participative et par l’implication de tous ses membres dans le développement du secteur de la pêche. Ce processus prend du temps et requiert de nombreux contacts directs avec les intervenants.


Ressources

Compétences : bonne connaissance du secteur de la pêche et de l’aquaculture, bonnes techniques de communication et de facilitation

Ressources humaines : 3 ETP au secrétariat du RN et 10 experts locaux sur le terrain

Ressources financières : 2 500 000 euros pour la durée du FEAMP (500 000 euros pour le secrétariat du RN et 2 000 000 euros pour la mise en œuvre du plan). Le réseau national est financé par l’assistance technique du FEAMP.


Informations sommaires et coordonnées

Durée : processus en cours

Date de l’étude de cas : novembre 2016

Type d’organisation assurant la promotion de la méthode : réseau national

Edgars Linde
Edgars.Linde (at) llkc.lv
+371 29139027
www.laukutikls.lv/nozares/zivsaimnieciba

Mots clés : réseaux nationaux, renforcement du secteur de la pêche, soutien sur mesure